Sylviane Gentil, artiste lyrique soprano, initie les projets d’opéra, dirige le choeur et est à l’initiative, en tant que chanteuse, de nombreux concerts classiques, musique sacrée, poésie, comédies musicales.

Le chant

syl-portrait-coulAncienne élève de Mady Mesplé au Conservatoire de Lyon, elle se passionne pour l’art lyrique dès son entrée au Conservatoire où la rencontre avec cet art est une révélation. Après ses études, un début de carrière comme soprano à l’Opéra d’Avignon, Sylviane Gentil cherche une forme d’art sans concessions, dans laquelle l’engagement de chacun est une manière de vivre. Elle réalise rapidement que la société humaine  telle qu’elle est organisée dans les grandes maisons lyriques ne correspond pas à ses attentes et elle décide de suivre un chemin solitaire, en marge des reconnaissances officielles.

syl-assise-nbCe chemin la mènera vers le récital, et les initiatives personnelles. A la scène, elle  interprète le rôle de Suzanne (Les noces de Figaro, Mozart), Gilda (Rigoletto, Verdi) , Séréna (Porgy and Bess, Gerswhin). Dans l’Oratorio, les parties solos du Requiem de Mozart, Stabat Mater de Dvorak, Requiem allemand de Brahms, Petite Messe de Rossini, Passions de J.S. Bach. Elle participe à la création d’œuvres contemporaines avec le festival Traverses de Chambéry, à Annecy et Genève. Elle crée de nombreux spectacles de musiques sacrées ou profanes : « Un grain de sable dans les nuages », le Stabat Mater de Pergolèse, « Airs des temps anciens », Gershwin, Bach, Monteverdi, « Invitation au voyage »  sur C. Baudelaire avec des musiciens de jazz,  et récemment « Les plus beaux Ave Maria » . Ses partenaires à la scène sont aussi des amis dans la vie. (Isabelle Ruban, Blandine Jeannest, Jean Marie Reboul, Jean-Christophe Selmi, Daniel Avedikian) Les projets naissent de rencontres et de l’envie de travailler ensemble.

syl-portrait-nbD’autres styles musicaux, comme le jazz, qu’elle explore durant de nombreuses années avec son quintet Acheb et qui remporte plusieurs concours régionaux, viendront s’ajouter à ses expériences. Le jazz est une musique qui demande une plongée sans retenue dans un univers intransigeant. C’est une manière de vivre qui nécessite intégrité et passion et cela lui plait.

La direction artistique

Sylviane dirige plusieurs chœurs avec lesquels elle aime explorer des voies nouvelles, adapter des projets aux personnes, plutôt que d’adapter des personnes aux projets. C’est ainsi qu’est né l’Opéra dans ma rue.

La musique et le chant sont des arts qui ne peuvent se cantonner à la pratique en solo. C’est avant tout un échange avec d’autres, un partage, une écoute et c’est aussi construire ensemble des choses belles. C’est pourquoi, Sylviane travaille à amener sur scène des chanteurs amateurs. Elle crée dans la région d’Annecy trois comédies musicales autour des grands classiques de Broadway, organise des concerts, forme des chœurs  amateurs et monte à présent des opéras en région.

 

Mettre l’art lyrique à la portée de chacun, le rendre accessible et intelligible pour tous est un but constant. Passeuse de passion, elle ne cesse, contre vents et marées  de transmettre et d’éveiller des petites flammes.

 

Sylviane Gentil