Les mystères d’Isis

Les solistes professionnels

Patrick Alliotte, basse

patrick alliotte
Rôle de Zarastro
Diplômé du CNSMD de Lyon, il fait ses débuts de chanteur soliste à l’opéra d’Avignon. Il intègre alors l’Opéra Studio de Genève pour deux ans. Puis, il démarre une collaboration de sept ans avec l’atelier lyrique de Tourcoing où il a chanté sous la direction de Jean-Claude Malgoire. Depuis quinze ans, il s’est produit sur la plupart des scènes lyriques françaises (opéras de Lille, Rennes, Montpellier, Reims) et étrangères (opéras de Wiesbaden, Genève, Rabat). Il a incarné de nombreux rôles de basse, parmi lesquels: Zarastro, Osmin, Basilio, Bartolo, ainsi que de nombreux oratorios, de Dvorak à Beethoven en passant par Mozart et Haydn. Depuis deux ans, il est invité par l’orchestre philarmonique du Maroc pour sa production d’opéras. Il a ainsi été le Commandeur de Don Giovanni, Monterone dans Rigoletto, et l’an prochain, il sera Zuniga dans Carmen au théâtre Mohamed V de Rabat.

Géraldine Jeannot, soprano

soprano pamina
Rôle de Pamina
Elle entre au Conservatoire d’ Avignon en 2006 et obtient cinq ans plus tard son premier prix de chant, spécialité art lyrique.
Depuis, cette artiste éclectique se produit régulièrement dans des styles différents : soliste au sein de différents ensembles de musique sacrée (Chœur européen de Vaison-la-Romaine, Campana, Ensemble vocal d’Arles, chœur Cant’Albion, trio Agilis, Chœur du Luberon), divers rôles d’opérette et d’opéras, concerts avec Pascal Gallon (luth et théorbe) autour de la musique européenne du 17e siècle, trio Opaline, avec Marion Rybaka, soprano, et Marcus Maitrot, pianiste (opérette, mélodie française et comédie musicale américaine).
Géraldine a participé à l’édition 2015 de l’Académie de Sablé, où elle a bénéficié des cours donnés par Philippe Jaroussky.

Maximin Marchand, baryton

photo maximin
Rôle de Bocchoris
* 2015 : Orphée, de Louis Lully, dir. Pierre Guiral
* 2014-15 : Le Prince de Hombourg de Kleist, m.e.s. Giorgio Barberio Corsetti, Festival d’Avignon, tournée nationale 2015
* 2014 : La famille Schroffenstein de Kleist, m.e.s. Giorgio Barberio Corsetti – Friche Belle de Mai – Festival d’Avignon
* 2014 : IMAGO, scénario et réalisation Cyril Teste – Made in Cannes – Lycée Hutinel Cannes – La Licorne
* 2014 : Cabaret Marilyn, m.e.s. Véronique Dietschy – Petit Plateau La Friche Marseille – La Licorne
* 2014 : Participation aux travaux d’élèves de troisième année : Getting attention de Martin Crimp, projet d’A. Finck /
Un peu de nuit d’Alban Ketelbuters, projet de L. Spatazza
* 2014 : Dramaturgie arabe contemporaine / petites formes, m.e.s. Nadia Vonderheyden – tournée régionale
* 2013 : La Flûte enchantée, Papageno, Lyricannes, dir. Patrick Nebula
* 2012 : Amphitryon de Maurice Emmanuel et Egmont de Goethe sur la musique de Beethoven – récitant dans le cadre d’un concert avec l’Orchestre Régional de Cannes PACA, dir. Philippe Bender
* 2011 : Gibiers du temps, troisième époque de D.G. Gabily, m.e.s. Marcelle Basso-Boccabella (Acamas)

Arnaud Hervé, ténor

bariton bocchoris
Rôle d’Isménor, en alternance avec Valentin Ferrari – Après des études de mathématiques, pris de passion pour la musique, il décide d’étudier le chant, le piano, l’analyse, la direction de choeur et la musique de chambre; d’abord au CNR de Nantes où il obtient son CFEM de Solfège puis au CNR de Rennes avec Martine Surais où il reçoit celui de chant. Par ailleurs, il suit les Masterclass de Luisa Maragliano, Udo Reinemann, Richard Cowan, Martine Masquelin, Enzo Consumo, JosÈ Edouardo Chama et Marie Downing. Depuis 2003, il participe aux productions du Chatelet ainsi que de l’Opéra de Marseille, Nice, Toulon, Metz, Dijon et a travaillé sous la direction de J.E. Gardiner, S.Cambreling, Armin.Jordan, Pinchas Steinberg, P. Arrivabeni etc…
Il côtoie aussi la musique ancienne avec l’ensemble vocal de Nantes, Stradivaria ainsi que « La Petite Bande » sous la direction de S.Kuijken.
Il fut l’interprète de Tamino dans « Die Zauberflute  » en version concert à Nantes, Don José à Vannes avec la compagnie All’Opera, « Prince Caprice  » dans « Le voyage dans la lune » d’Offenbach avec la compagnie « Les Turlupins » à Pau, »Let símake an opera » de Britten à Annecy et Nantes, le rôle de la théière, arithmétique et rainette dans « L’enfant et les sortilèges » de Ravel à l’Opéra de Nantes, « Combat de Tancrède et de Clorinde » de Monteverdi à la cité des congrès à Nantes dirigé par D.Cuiller, Kellner dans « Rosenkavalier » à l ‘opéra de Marseille. Il a aussi interprété « l’intendente » à l’opéra de Toulon lors de la saison 2010/2011.

Murielle Tomao, mezzo-soprano

mireille-tomao
Rôle de Myrrène – Après ses études au CNIPAL de Marseille, Murielle Tomao obtient le premier prix de chant et DEM au Conservatoire National de Région de Nice, puis le premier prix de chant au Concours de Béziers en 1996. Elle est lauréate du concours AS.LI.CO de Milan.
On a pu l’entendre  :
En France : Opéra de Marseille, Opéra de Vichy, Opéra de Metz, Capitole de Toulouse, Opéra de Toulon, Esplanade- Opéra de Saint-Etienne, Opéra d’ Avignon, Opéra de Massy…
A l’étranger : Théâtres de Pise, Trevise, Brescia, Cremona, Como, Pavia, Milan, Parme, Modène, Reggio Emilia.

Les semi-professionnels

Valentin Ferrari, ténor

Valentin Ferrari, ténor

Valentin Ferrari, ténor

Rôle d’Isménor, en alternance avec Arnaud Hervé – Après des études de batterie, il s’oriente en 2013 vers le chant lyrique au conservatoire à rayonnement départemental de Cannes dans la classe de Patricia Fernandez. Ce ténor débutant mais prometteur a été ténor solo dans le Requiem de Mozart, Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varnet.
Il a donné un récital avec Gabrielle Philiponet à Saint-Tropez pour la nuit musicale de Pampelonne.

Laetitia Aymes, soprano

laetitia mona
Issue d’une famille de musiciens, Laetitia Aymes commence très tôt ses études musicales et à chanter dans des chœurs.
Diplômée du CNR de Marseille, elle devient professeur de formation musicale, de chant et chef de chœur.
Passionnée par la voix, elle décide de s’orienter vers le métier d’orthophoniste, après quelques années d’enseignement.
Soprano dramatique, elle participe à de nombreuses productions (musique sacrée, opéra, chants traditionnels, etc.) au sein de chœurs et d’ensembles vocaux en tant que soliste ou chef de chœur.
Opéra : Didon et Enée de Purcell (première sorcière), Orphée et Eurydice de Glück (Orphée doublure)
Chant sacré : répertoire du chant grégorien au contemporain
Choriste pour JM Jarre, tournée « Chronologie, Europe en concert », 1995
Professeurs de chant : Alexandre Lomov, Elisabeth Camatte, Sylviane Gentil
Formée en phoniatrie par Dr G. Heuillet-Martin, Dr B. Amy de la Brétèque, Pr A. Giovanni

Orphée et Eurydice

Isabel Ruban

Formée par d’éminents Maîtres internationaux (L. Nubar, D. Baldwin, V.Rosza, L.Arseguet, S.Couderc), les Conservatoires de Saint Germain en Laye et Nice, retenue par le CNIPAL de Marseille et invitée à de nombreuses reprises par la Fondation A.Schlumberger de Villecroze, Isabelle Ruban poursuit ses études vocales auprès d’A. Reynolds en Allemagne et suit la Formation Danseur-Acteur-Chanteur des Hivernales ainsi que de nombreuses master-classes. Elle commence sa carrière d’Alto solo en 93 et se perfectionne auprès de la célèbre mezzo Viorica Cortez.
En concert, tant en France (Festivals d’Avignon, Ambronay, Grignan…) qu’à l’étranger (Hanovre, San Francisco, Tripoli, Glasgow, Halifax, Bruxelles, Le Caire…) Isabelle Ruban poursuit sa carrière de Contralto Solo dans les grandes œuvres d’oratorio (Passions de Bach- Rhapsodie pour Alto et Choeurs d’Hommes de Brahms, Elias de Mendelssohn … avec l’OLRAP d’Avignon- Orchestre Philharmonique de Nice – Orchestre de Cannes sous la direction de chefs comme P. Bender, M. Picquemal, F-X Bilger ou M-C Forget), en musique de chambre avec différents ensembles (Trio Délice avec JC et L. SELMI, Ensemble Barbaroque, Musica Antiqua, Ensemble DéliciOsO, Piano and Co et les organistes Viviane Loriaut et Maxime Heintz…) ou dans des œuvres de création. (« Le Voyage de Ferdinand » – Trio Délice / « L’italienne à Alger » (rôle-titre)- Théâtre Alibi de Bastia / « La Légende de Ktésibios  » C. MAUREL – Festival Toulouse-Les-Orgues 2013). Avec Jean-Christophe SELMI, elle crée l’Ensemble DéliciOsO soutenu par le Songe d’Orphée.
Depuis de nombreuses années, Isabelle s’intéresse au développement personnel et aux interactions entre le chant, la voix et le bien-être. Après une formation de musicothérapie dispensée par l’A.C.T.I.F, elle se forme auprès de l’Union Formation comme coach professionnel et intervient auprès de nombreux ensembles vocaux et conservatoires mais aussi dans le cadre des formations continues en entreprise (Cocoaching).
Au cours de l’été 2013, on a pu l’entendre dans le Messie de Haendel, la Petite Messe Solennelle de Rossini, la Missa Solemnis de Beethoven, le Stabat Mater de Pergolese, Orphée de Gluck, Chants Bibliques de Dvorak, mais aussi dans différents récitals de mélodies tchèques, italiennes ou allemandes

Didon et Enée

Murielle Tomao

didon-murielle-tomao
Après ses études au CNIPAL de Marseille, Murielle Tomao obtient le premier prix de chant et DEM au Conservatoire National de Région de Nice, puis le premier prix de chant au Concours de Béziers en 1996. Elle est lauréate du concours AS.LI.CO de Milan en 2000.
mireille-tomao
Elle débute dans Les Bavards (Béatrix) au Théâtre Moulin de Marseille puis dans Antigone et Oedipus Rex au Festival d’Epidaure (Grèce). A partir de 1997, elle interprète Don Carlo (Tebaldo), La Grande Duchesse de Gerolstein (Wanda) et Don Giovanni (Zerlina) à l’Opéra de Marseille, à l’Opéra de Vichy et en Italie (Pise et Trevise).Elle se produit dans Il Trovatore (Inès) et Madame sans Gêne (Giulia, Mme de Boulow) au Théâtre de Modène, ouvrage qu’elle enregistre auprès de M. Freni. Elle interprète Ariadne auf Naxos (Echo) à Massy, Avignon, Amiens, Reims, Sceaux, Arras, Angoulême, Martigues, Bourges et Caen, La Traviata (Annina) au Festival Verdi, à Parme, Modena et Reggio Emilia, Le Tzarévitch (Sonia) et Cirano (Lisa) à l’Opéra de Metz, Manon (Javotte) au Capitole de Toulouse, Die Zauberflöte (Papagena – Erste Dame) avec le Cirque Gruss, La Périchole à Toulon, Marianne (création mondiale) et Il Trovatore (Inès) à l’Esplanade- Opéra de Saint-Etienne, Le Pays du Sourire en tournée avec l’Opéra de Massy. En 2004, création du spectacle A la Vie à l’Amour avec La Clé des Chants en tournée dans le Nord Pas de Calais, Lille et Reims. Murielle Tomao se produit également en récital dans des extraits de Simon Boccanegra (Amélia) à la Casa Verdi de Milan, les Lieder de Strauss à l’Abbaye de Royaumont, des concerts à Sablé et Pays de Loire, La Messe des Défunts de M. Cazzati avec l’ensemble A Sei Voci à La Chaise Dieu. En 2005/2006, elle participe à La Vie Parisienne (Mlle de Folle Verdure) à l’Opéra-Théâtre d’Avignon et des Pays de Vaucluse, à Vichy et Saint Etienne. Un salon de musique pour Paul Cézanne au Festival des nuits d’été à Aix-en-Provence repris à Lourmarin et un spectacle sur la vie de Berlioz donné en tournée.

Daniel Marinelli

enee-daniel-marinelli
daniel-marinelli
C’est au CNR de Marseille qu’il reçoit sa formation dans les classes de tuba, solfège, harmonie et contrepoint. En 1983 il achève une licence de musicologie à l’université d’Aix. Il travaille le chant auprès d’Elisabeth SANDRI, Adeline ROUX, Lise ARSEGUET ainsi que Robert MASSARD. Il étudie les musiques anciennes au CEPMA de Toulouse auprès de Guillemette LAURENS (chant) et Christophe COIN (musique d’ensemble) et suit également les master-classes d’Isabelle POULENARD et d’Howard CROOK. Il participe en tant que soliste à de nombreux concerts et spectacles dans le domaine de la musique ancienne ou romantique : Requiem de GILLES,King Arthur (dir.J.C. MALGOIRE) et Didon et Enée (Enée) de PURCELL, Le carnaval de Venise (Léandre) de CAMPRA, La calisto (Mercurio) de CAVALLI, La création de HAYDN, Via crucis (Jesus) de LIZST…Il ne délaisse pas pour autant le répertoire de son temps puisqu’il a interprété le naufragé dans l’opéra FIESTA de Darius MILHAUD et participé à de nombreuses créations tant en soliste El aficionado de Bob ASHLEY, Hélé et Le massacre des Elétocks de Patrick PORTELLA…) qu’au sein des groupes vocaux MUSICATREIZE (dir. Roland HAYRABEDIAN) ou ASMARA (dir Samuel COQUARD).

Blandine Jeannest

blandine-jeannest
Après des études de lettres et de musicologie, elle s’oriente totalement vers le chant. Elle est diplômée du Conservatoire et du Studio d’Opéra de Bâle; Lauréate des concours internationaux de Verviers et Luisa Todi. Elle s’est aussi formée à la Schola Cantorum de Bâle pour la musique baroque. La scène s’impose à elle comme un espace de parole et de liberté privilégié pour dire l’intensité d’un rapport à la vie. Elle interprète plusieurs rôles d’opéra classiques et contemporains de Mozart à Holliger dont la Suzanne des Noces de Figaro et Magda du Consul de Menotti (Bâle, Fribourg, Lausanne, Atelier du Rhin). Elle participe à des créations (Gorli ou Luis Nahon). Elle interprète La Voix humaine de Cocteau-Poulenc dans une mise en scène de Richard Leteurtre à la Salle Cortot. Elle s’ est produite en soliste avec la Sinfonietta de Sofia et l’orchestre de l’Opéra Bastille. Passionnée par la langue, elle cherche un passage entre poésie et musique, donne de nombreux récitals et se spécialise dans des formes mêlant voix parlée et chantée consacrée à l’oeuvre de grands poètes: Char, Pessoa, Ritsos, Pasolini, Prévert, Vian, Tsvetaeva… L’écriture accompagne le travail de la chanteuse. Elle est auteur et interprète de spectacles musicaux produits par la compagnie «musique en perspective»: Mozart-Passion, E Pericoloso Sporgersi, la Vie en Rose, Archipel, le Connu L’inconnu, Lettera Amorosa, M comme Monteverdi… Elle a publié Paris-Bâle, Voix de Traverse, l’Abolition de la Peine de Coeur et Petites Marches à Retailler aux éditions Propos 2. Elle est directrice artistique de deux festivals: les Nuits de Carluc à Céreste et le Festival de Bangor à Belle-Ile en mer.

Anne José Van Baaren

annejose-vanbaaren
En 2002, elle commence à chanter dans la chorale du CERN à Genève, dirigée par Gonzalo MARTINEZ, puis prend des cours de chant avec Marianne BOERSTRA dans une école de musique et fait partie d’un petit ensemble, aux Pays-Bas où elle réside. Elle passe là-bas tous les examens de chant et solfège de l’académie de musique. De retour en France, en 2010 elle rencontre Sylviane GENTIL et intègre l’association Rue du Planet . Depuis 2012 elle se forme aussi auprès de Jean-Louis DEVEZE à Aix-en Provence. Sylviane GENTIL lui confie le rôle de Belinda dans Didon et Enée monté par Rue du Planet en 2012 et elle interprète aussi le rôle de l’Amour dans l’opéra Orphée et Eurydice de GLUCK qui a été donné en version concert au printemps 2013 et sera présenté en Avril 2014 en version mise en scène.